CPF

 

Depuis le 1er janvier 2015, le Compte Personnel de Formation (CPF) remplace le Droit Individuel à la Formation (DIF).

À partir de 16 ans, tout individu bénéficie depuis le 1er janvier 2015 d’un Compte Personnel de Formation (CPF). Ce nouveau dispositif résulte de l’application de la loi du 5 mars 2015 sur la réforme de la formation. Elle a pour but de se substituer au dispositif du Droit Individuel Formation (DIF).

Différence entre le DIF et le CPF

Contrairement au DIF porté par l’entreprise, le CPF implique le salarié à piloter son parcours de formation professionnelle. Ce dernier a la possibilité d’utiliser les heures créditées sur son compte afin de développer ses compétences et bénéficier des actions de formation.

L’arrivé de ce nouveau dispositif n’enterre néanmoins pas le DIF. Les salariés ayant des heures DIF pourrons les utiliser jusqu’au 31/12/2020. Depuis le 1er janvier, ces heures cumulées peuvent être enregistrées sur le CPF, que le salarié aura préalablement créé sur internet en cliquant ici : http://www.moncompteformation.gouv.fr

Récapitulatif des différences entre le DIF et le CPF

ExternaF DIF - Compte Personnel de Formation

Création du CPF

Sur le site, le salarié est invité à s’inscrire. Il doit  mentionner un ensemble des éléments obligatoires. L’inscription sera valide que lorsque qu'il réceptionnera un mail de confirmation. Le salarié doit mentionner son numéro de sécurité sociale, il lui servira d’identifiant de connexion à son compte personnel.

Après la création du CPF, le salarié doit enregistrer le nombre d’heures de DIF dont il disposait au 31 décembre 2014. Cette information doit impérativement avoir été communiquée à tous les salariés par leur employeur avant le 31 janvier 2015.

Utilisation des heures

Les heures DIF saisies pourront être utilisées jusqu’en 2020. Elles seront les premières à être engagées si le salarié souhaite suivre une formation dans le cadre du CPF. Cependant, ces heures devront être « utilisées » selon les règles régissant l’éligibilité des actions de formation rentrant dans le cadre du CPF. Pour savoir si l’action de formation qu'il souhaite suivre peut-être prise en charge dans le cadre du CPF, et donc finançable, il lui faudra vérifier si cette action est mentionnée sur le listing disponible sur le site.

Ce dispositif rend le salarié plus autonome dans la mise en œuvre des actions de formation, et supprime en partie la dépendance à l’accord de l’employeur dans le cadre du DIF.